7 mars 2008

Sexe écolo

















Choisir un partenaire sensible au développement durable : il limite son empreinte écologique, trie ses déchets, fait son compost, limite sa consommation d’énergie et la production de gaz à effet de serre. Un site internet propose même des rencontres écologiques: Earth Wise Singles.
 Faire l’amour de manière écologique : éteindre les lumières (ou si vous voulez voir le corps de votre partenaire faites l’amour de jour), limiter les produits génétiquement modifiés, rechercher des aphrodisiaques à base de plantes ou de fruits plutôt que de consommer huitres et autres fruits de mer, choisir un lieu exempt de pesticides ou d’engrais chimiques, utiliser des sex-toys sans phtalates et des gadgets en caoutchouc ou un vibromasseur solaire, prendre une douche ensemble pour limiter la consommation d’eau, etc.
Ces quelques conseils proposés par Greenpeace sont extraits du guide de la sexualité écologique. Une façon humoristique de conscientiser les consommateurs à l’environnement.

Source : CRIOC

5 mars 2008

La femme et le vin

70% des achats en vin sont le fait des femmes. Telle est une des conclusions de l'étude qualitative menée fin 2007 par Delhaize, en collaboration avec BeXpertise, afin d'"explorer les pistes pour rencontrer les attentes des clients en vin", et dévoilée mardi en même temps que sa carte des vins printemps-été 2008. Une conclusion assez logique dans la mesure où ce sont les femmes qui font aussi majoritairement les courses. L'étude ne dévoilant pas dans quelle mesure l'achat des femmes est plus ou moins guidé par les conseils des hommes de leur entourage... Cependant, une fois déterminée la couleur du vin (55 pc de rouge, devant le blanc - plus apprécié au Nord du pays qu'au Sud - et le rosé), hommes et femmes réagissent différemment : la femme sélectionne le vin qui convient au plat envisagé, avant d'examiner le prix et l'étiquette tandis que l'homme réagit en fonction du pays d'origine du vin, de la région et de l'appellation.

Lire la suite sur LaLibre.be


4 mars 2008

Un milliard de boeufs

Quelques chiffres issus de l’étude "Beyond Beef", de l’économiste Jeremy Rifkin (Plume Books, 1993, non traduit) et du dernier livre de Jane Goodall, "Nous sommes ce que nous mangeons" (Acte Sud) : “1,2 milliard de bœufs, vaches, veaux et moutons destinés à l’abattage vivent sur terre : 100 000 bovins sont abattus par jour aux Etats-Unis, 3 000 000 par an en France. Ce véritable continent d’animaux de boucherie, et la monoculture céréalière qui l’accompagne, occupent 25 % des terres cultivées planétaires. Un tiers des céréales mondiales nourrit le bétail que dévorent un demi-milliard d’Occidentaux trop gras.
Lire la suite sur naturavox

1 mars 2008

Primes pour les fumeurs

Paerel Leven, organisme hollandais de retraite complémentaire par capitalisation va octroyer à ses clients fumeurs des intérêts plus élevés qu'aux non fumeurs, partant du principe que leur espérance de vie est plus courte. Ainsi il doit prouver qu'il est un fumeur invétéré et doit avoir fumé les cinq dernières années au moins dix cigarettes quotidiennes, six cigares ou six pipes. Il doit avoir échouer dans une tentative d'arrêter de fumer. Un test d'urine sera effectué pour corroborer les affirmations du candidat souscripteur. Cette initiative, «unique aux Pays-Bas», rapporte l'AFP, fait la joie de la Fondation de défense des intérêts des fumeurs, qui a été à l'origine de cette innovation avec le fonds de pension. «Enfin les fumeurs obtiennent ce à quoi ils ont droit: des primes liées à leur espérance de vie.» La Fondation rappelle également que les fumeurs devaient payer davantage pour une assurance obsèques. «Il est donc logique qu'ils obtiennent des rentes (d'épargne complémentaire pour la pension) plus élevées.» Une véritable injustice...

29 février 2008

Evitez les sucres rapides

Glucides rapides et diabète sont liés. Le Professeur Walter Willett est à l’école de médecine de Harvard (Boston, Massachusetts) le patron de la très médiatisée Nurses’Health Study (« étude des infirmières ») qui explore depuis plus de 15 ans les relations entre mode de vie et santé dans une cohorte de 80 000 femmes américaines.
Nous savons depuis longtemps que les glucides très raffinés font grimper brutalement le taux de glucose dans le sang et provoquent une excrétion d’insuline. Nous avons donc formulé l’hypothèse que les personnes qui consomment trop d’aliments raffinés ont un excès chronique d’insuline qui peut épuiser le pancréas et conduire à un diabète. Nous avons montré que les femmes qui suivent un régime riche en glucides rapides et pauvre en fibres ont un risque de diabète multiplié par 2,5. Chez les hommes, le risque est du même ordre. Par ailleurs le sucre blanc n'est pas particulièrement en cause. Nous avons regardé les aliments qui ont un index glycémique élevé, c’est-à-dire, pour schématiser, ceux qui ont un impact important sur le glucose sanguin. Le sucre blanc est composé pour moitié de glucose, qui a par définition un IG élevé, et pour moitié de fructose, qui a un IG faible. Le sucre blanc a donc un IG moyen. La baguette de pain blanc, les pommes de terre frites, certaines céréales du petit déjeuner ont un index glycémique plus élevé.  

27 février 2008

La Remballe en Boucherie

Trash... Il vaut mieux avoir le coeur bien accroché...

Luc Chatel, un ministre en colère.

Luc CHATEL, Secrétaire d’Etat chargé de la consommation et du tourisme réagit vivement suite à la publication de l’enquête de 60 millions de consommateurs sur la hausse des prix.

25 février 2008

Téléphone du futur

Dévoilé au public au Musée d’art moderne au cours de l’exposition «Design and the Elastic Mind», le "Morph" de Nokia est  le premier téléphone mobile dont le concept révolutionnaire s’appuie sur la nanotechnologie. Cette dernière offre de nouvelles perspectives incroyables: un revêtement transparent, autonettoyant, étirable, utilisant le soleil comme seule source d’énergie grâce à des nano photo capteurs, une interface tactile et simplifiée ou encore des analyseurs d’air pour connaître l’indice de pollution.  Il peut prendre de multiples formes, se plier, se tordre, épouser la taille de votre poignet pour se porter en bracelet par exemple. Cet appareil sera plus écologique que tous ses prédécesseurs. Le PDG de Nokia, Jorma Ollila a indiqué que le «Morph» sera commercialisé en 2015.

20 février 2008

Les prix flambent

Le mois dernier, les prix des produits alimentaires ont augmenté de 2,4% par rapport à janvier 2007.
Selon le relevé des étiquettes réalisé par LSA-Nielsen, les prix des produits alimentaires continuent de s'envoler. Dans le secteur du hard discount les prix ont décollé de 3.76% en janvier 2008 par rapport à leur niveau en janvier 2007, tandis qu'ils progressent de 2.41% et 2.33% dans les hypers et supermarchés.
Les produits frais en libre-service arrivent en tête, avec une augmentation moyenne de 4.06%. Selon Yves Puget, rédacteur en chef du magazine «LSA», les œufs (+13%) et le lait (+11%) subissent les plus fortes hausses. Suivent les liquides (+2.8%) et l'épicerie (+2.84%). 
Alors que les prix augmentent depuis quatre mois, le cabinet Nielsen souligne une situation exceptionnelle. L'inflation dans la grande distribution, toujours liée au cours des matières premières et du pétrole, «a progressé de deux points en deux mois», pour atteindre 2.4% au mois de janvier, contre 0.4% en novembre 2007. Le cabinet d'études prévoit un pic de l'inflation au mois d'avril, à +4%. Pour «mémoire, l'inflation «de rattrapage» après le passage à l'euro n'avait culminé qu'à +3% entre avril et juin 2003», précise-t-il.


Source : Le Figaro
.

19 février 2008

Ecolo-ludique


Dans un petit guide de bricolage écologique, Martine Camillieri, plasticienne, donne mille pistes pour créer des objets en fouillant notre poubelle. Ainsi, des pots de yaourts deviennent des guirlandes lumineuses, des boîtes de conserves, des coupes à bonbons, des bouchons de bouteilles de lait ,des petites boîtes de couture... Martine Camillieri aime les plastiques aux couleurs vives, vert, jaune, rouge ou rose. Son univers est fragile, poétique, acidulé. 
«Enjoliver l'ordinaire» de façon écologique. «L'objet n'existe pas vraiment, dit-elle, il est une brique de lego, assez interchangeable à l'infini. Il n'a de réalité intéressante que lorsque nous lui donnons une fonction, affective, pratique ou esthétique, dans une dimension qui nous est personnelle. Alors arrêtons d'en fabriquer trop, avant qu'ils ne nous submergent.» Et la plasticienne démonte cette machine infernale du «toujours plus»: les usines qui fabriquent, les magasins qui vendent, les solderies qui essaient de revendre, des villes entières qui sont dédiées aux achats. Elle préfère s'intéresser aux objets qui ont cessé de plaire, vieux moules à gâteaux ou barquettes en petit bois. En leur donnant une seconde chance de vivre.

Détourner les emballages (petite écologie ludique), Martine Camillieri. Tana Editions. Collection Joli home. 22 €.

Source : Libé

18 février 2008

Matières à cultiver

















Banquette en branches de châtaigner, chaise-longue en bambou, gobelet en plastique issu de l'agriculture, tabouret en liège, assise en cellulose d'algue compactée, lampe en vermicelle de riz, embrasse en paille de seigle, chauffeuse en jacinthe d'eau tressée ou liane tressée (photo), déshabillé en viscose de pin...
Tous ces meubles ou objets créés dans des matériaux renouvelables se laisent découvrir dans l'exposition «Matières à cultiver», scénographiée telle une jungle onirique sous des arceaux en bambou. C'est le Via (Valorisation de l'innovation dans l'ameublement) qui dresse cet inventaire écolo, en 154 pièces, signés de grands designers ou de plus jeunes.
On repère évidemment beaucoup de meubles en bois, ce matériau a la propriété de stocker le CO2. Ici, les différentes essences s'éloignent de la tradition artisanale à l'ancienne, ou de l'objet industriel de masse. Les designers remettent en forme le bois, moins raide, moins massif, plus inattendu, très composite, découpé au laser. Voire carbonisé.
«Matières à cultiver», Galerie Via, 33, avenue Daumesnil, 75012. 01 46 28 11 11. Jusqu'au 16 mars. www.via.fr

Source : Libé

17 février 2008

Comiq


Le site Comiqs basé à Singapoure offre une série d’outils en ligne afin de réaliser ses propre bandes dessinées.

16 février 2008

Le monde OGM selon Montsanto.

Pressions sur les scientifiques, les politiques et les médias: une enquête dévoile les méthodes du géant de l'agriculture. Marie-Monique Robin, mene une enquête  sur la multinationale américaine « Monsanto », leader mondial des biotechnologies et l’une des entreprises les plus controversées de l’ère industrielle. Sur Rue89 elle parle de son film.

15 février 2008

Huit millions de morts


Le vin en otage

La campagne de pré-vente de vins de Bordeaux, connue sous le nom de primeurs, fait l'objet d'intenses critiques cette année. Ses détracteurs attaquent un système de prix qui place certaines bouteilles hors de la portée de la plupart des amateurs.
Au cours des deux dernières années, le prix des meilleurs vins a atteint des records, les tarifs de gros pouvant atteindre 400 ou 500 euros la bouteille. Certains acheteurs ont payé jusqu'à 1000 euros pour les crus les plus recherchés, comme Petrus, Ausone et Cheval Blanc.
Selon Alain-Dominique  Perrin, ancien patron du numéro 2 mondial du luxe, Richemont, les acheteurs payent jusqu'à 80 fois le coût de production. Jean Claude Berrouet, maître de chais à Petrus de 1964 à 2007, a affirmé dans une interview que les vins étaient détournés par un système qui encourage les spéculateurs à acheter maintenant à prix réduits pour revende plus cher à l'avenir.
"Nous avons pris le vin en otage et il faut le libérer", a-t-il dit.

Source : France24

14 février 2008

Du Bourgogne made in Sussex

Château Margaux devra-t-il un jour émigrer au nord de la Loire ? Vendanges précoces, vins plus durs et moins aromatiques : le changement climatique menace de bouleverser la carte viticole mondiale ont alerté vendredi des experts à Barcelone.
« Le vin et la carte de la viticulture changeront d’une façon qui dépendra de la manière dont nous affronterons » le réchauffement, explique à l’AFP Bernard Seguin, responsable de recherches sur le climat à l’Institut national de la recherches agronomique (Inra).
« Si la température augmente de 2 à 3 degrés, nous pourrions faire en sorte que le Bordeaux reste le Bordeaux, le Rioja le Rioja, le Bourgogne le Bourgogne. Mais si elle augmente de 5 à 6 degrés, il faudra faire face à de grands problèmes et les changements seront très rudes », a-t-il pronostiqué.
Le vin doit en effet mûrir lentement. Une maturation accélérée par la hausse des températures, associée au manque de pluies, nuit au raisin et au vin lui-même.
En prévision des changements, « il y a des producteurs de Champagne qui ont acheté des terrains dans le Sussex et le Kent », dans le sud de l’Angleterre, assure-t-il. Les producteurs allemand des rives du Rhin seront selon lui les plus épargnés en Europe.

Source : AFP

8 février 2008

Gestion du poisson






Est-ce mal d’acheter du poisson? On se le demande. Perplexe, le consommateur voit apparaître des mentions qui garantissent une pêche respectueuse de l’environnement sur les boîtes de surgelés. Car les industriels du poisson ont deux soucis: s’approvisionner durablement, et assurer au client qu’ils le font de manière écolo. Entre virtuosité marketing et nécessité d’une meilleure gestion des ressources, ils tentent de rassurer.
Le profane sait parfois qu’il ne faut plus manger de thon rouge et que le cabillaud d’Atlantique nord ou le grenadier se raréfient. Mais seuls les initiés connaissent le guide publié par le WWF (organisation mondiale de protection de l’environnement) qui classe les poissons en trois catégories (à privilégier, avec modération et à éviter). Téléchargeable sur le site de l’association (www.wwf.fr), il n’est pas encore disponible dans les grandes surfaces.





7 février 2008

Consommateurs inattendus

Les consommateurs ne sont pas forcément ceux qu’on croit. Regardez plutôt : 50 % des mangeurs de biscuits pour enfants ont plus de 35 ans. 71 % des buveurs de Nesquik et autres poudres au chocolat pour minots ont plus de 15 ans. 35 % des lingettes pour bébé sont achetées par des foyers sans enfants…
Surprise. Bien renseigné depuis longtemps sur l’identité des acheteurs (leur fréquence d’achat, leur panier moyen, etc.), TNS Worldpanel a souhaité, cette fois, aller plus loin. Et comprendre qui, en réalité, mange les yaourts aux fruits rapportés du supermarché, les fraises Tagada, les pâtes à tartiner et tous ces produits que la pub destine a priori aux enfants. Surprise : 19 % des œufs Kinder sont mangés par de grands enfants, âgés de 21 à 34 ans. Ou que 58 % des dévoreurs de céréales ont plus de 15 ans… Tous ces planqués qui vident les placards qui ne leur sont pas destinés ont désormais un nom : «consommateurs inattendus».
Conclusion du sondeur : les campagnes de pub ratent leurs cibles si autant de consommateurs bien réels ne sont pas compris dedans. «On peut gagner de nouveaux marchés en les ciblant mieux», claironne l’institut.
On ne sait pas encore ce que la déclinaison de Nesquik en une version «gourmet» (ce qui veut dire pour les grands, en marketing) va donner.

Source : Libé

6 février 2008

Les abus du libéralisme

Après des années de libéralisation et de dérégulation des marchés, la Commission a fini par se rendre compte que la mise en concurrence n’aboutissait pas toujours à plus de choix et des plus petits prix. Car une législation, ça se contourne. Et que dans certains secteurs, comme l’énergie, pour choisir son entreprise, les consommateurs doivent se plonger dans des montagnes de documents et tenter de comparer les prix. Mission impossible pour les non-initiés. Résultat, les prix augmentent et les gens se font avoir ! Pour cette raison, la Commission européenne s’est décidée à lancer Market Watch, un outil de surveillance des marchés, situé du côté des consommateurs. Il permettra aux autorités d’intervenir en cas d'abus. 

Source :cafebabel

Devenir végétarien?

Pour Richard Dawkins, éthologiste britannique il y a 10 bonnes raisons d'adopter une nourriture végétarienne :  
1) vivre plus longtemps, 
2) avoir une meilleure digestion, 
3) prévenir les maladies comme le diabète,
4) les fruits sont bons pour le coeur, 
5) prévenir l'obésité car cette alimentation est plus pauvre en calories, 
6) éviter les toxines contenues dans les viandes et poissons, 
7) nourriture plus économique, 
8) sauver l'environnement, 
9) plus rationnel en terme de production agricole, 
avec en conclusion, 
10) l'argument d'albert Einstein : « Je pense que les transformations et les effets purificateurs d'un régime végétarien sur l'homme sont très bénéfiques à l'espèce humaine. Par conséquent, en choisissant le végétarisme, on sera à la fois heureux et paisible. »

Snack du futur

La Corée du sud a déjà prouvé qu'elle est à des années lumière du reste du monde en matière de technologie du fast food. La dernière trouvaille: le "Col Pop". La nation qui a déjà offert au reste du monde la patate spirale sur batonnet et le hot dog pizza nous étonne une fois de plus avec son dernier concept de "portable food". Le principe? Chicken nuggets, spaghettis ou mozzarella frite sont placées dans le haut du Col Pop, coca cola froid ou bière dans le bas. On peut donc manger et boire d'une seule main et continuer à  téléphoner ou surfer sur internet. 

5 février 2008

Jeu vidéo et téléphone mobile

« Le jeu vidéo sera d'ici à cinq ans une des applications les plus prisées par les possesseurs d'un téléphone mobile », prévoit l'Institut de l'audiovisuel et des télécoms en Europe.
L'Idate table sur un marché mondial de 6,5 milliards d'euros à l'horizon 2012. 
Aujourd'hui, le numéro un mondial est français : il s'agit de Gameloft qui a ravi la première place du podium à EA Mobile au quatrième trimestre 2007. Gameloft a généré 96,1 millions d'euros de chiffre d'affaires l'année dernière, en progression de 40 %. Les jeux les plus populaires sont les plus simples : le casse-briques, le billard, le foot et l'entraînement cérébral. Il en coûte de 3 à 5 euros en moyenne par titre à télécharger.



Photo : Gaetan Lee

iShoes

Les iShoes sont des chaussures qui vous permettent de rouler à 30 km/h

Sugar free

Roselyne Bachelot veut faire interdire la diffusion de spots publicitaires pour des aliments trop gras ou trop sucrés pendant les programmes pour enfants.
Elle fait appel dans un premier temps «au sens de l'autodiscipline» de la part des publicitaires. En cas d'échec, place à des «mesures législatives d'interdiction».
L'obésité chez les enfants reste en effet toujours d'actualité. Selon les derniers chiffres , 3,5% des enfants de 3 à 17 ans souffrent d'obésité et 14,3% de surpoids en France. Au total, deux millions de jeunes sont concernés. Un problème plus marqué chez les enfants issus de milieux défavorisés.

4 février 2008

Changer le monde

600 pages pour Changer le monde. Militant du «consumérisme vert», l’ouvrage n’hésite pas à promouvoir les marques qui se sont engagées dans des processus vertueux, ou qui tentent des expériences, comme Electrolux dans l’électroménager économe en eau et en énergie, Toyota pour la voiture hybride, les magasins Muji ou les sacs à main Freitag. Côté high-tech, demandez-vous si le téléphone portable ou le baladeur numérique dernier cri a été «écoconçu» : est-il facilement démontable et donc recyclable, quels sont les composants chimiques présents ? Changer le monde consacre aussi un long chapitre aux ordinateurs du futur «propres, écolos, économes et recylcables». Enfin, question fringues, cherchez sur les étiquettes coton bio, tissus en pâte de hêtre, fibre de bambou ou chanvre…



Changer le monde, un guide pour le citoyen du XXIe siècle, coordonné par Alex Steffen, préface d’Al Gore, La Martinière, 600 pp., 39 euros.

3 février 2008

L'EeePC, la démo...



OGM, on en est où ?

OGM, Environnement on en est où ?
Vidéo envoyée par iPolTV

Editorial vidéo de Bruno Rebelle qui revient sur 2007, le grenelle de l'environnement et la polémique sur les OGM.


Ancien responsable de Greepeace, soutien de Ségolène Royal pendant les présidentielles 2007, Bruno Rebelle est conseil en politiques et stratégies sur les question du développement durable, de l'environnement et de la coopération et solidarité internationale.

La pub fait-elle grossir ?

La pub fait-elle grossir ?
Vidéo envoyée par iPolTV

La pub est-elle responsable de la montée de l’obésité infantile ? Faut-il protéger les enfants en interdisants ces pubs, voire même la commercialisation de certains produits ?

Tribu gourmande

45 % des parents déclaraient ne pas avoir appris à leurs enfants à cuisiner et la génération qui a 50 ans aujourd’hui aurait déjà été victime d’une mauvaise transmission.» Partant de ce constat Delphine Stey, la fondatrice de l’entreprise a donc réquisitionné six membres de sa famille pour monter le site Tribu gourmande, entièrement dédié à la réalisation gratuite de compilations de recettes, avec la possibilité de passer à la phase livre imprimé, payante, elle. Fabriquer son propre livre de cuisine sur le Net pour récupérer à son tour les recettes de sa famille, en interrogeant les grands-parents notamment, histoire d’empêcher tout ce savoir-faire générationnel de disparaître.

Private cloud

Que faire le dimanche? Faites donc la grasse matinée dans votre "Private cloud" (nuage privé), ce lit à bascule déssiné par l'allemand Manuel Kloler.

2 février 2008

L’EeePC

L’eeePC (prononcez Ipici) le microportable low-cost (299 euros, prix conseillé),  commercialisé depuis une dizaine de jours chez Darty, à la Fnac et sur le Net, est quasi introuvable. A moins d’acheter la petite machine couplée avec un abonnement à SFR afin de surfer sur Internet, via le réseau mobile de l’opérateur. 
Le petit micro séduit surtout par son prix low-cost : « D’ordinaire, les micros ultraportables sont vendus trois fois plus cher que l’eeePC », explique Bernard Villégier, chef du secteur téléphonie à la Fnac. Du coup, « les gens le choisissent comme un second équipement, c’est un peu la radio dans la salle de bains. Ou le PC qu’on emmène en week-end ». Et d'ajouter : « Il y a en France une forte communauté Linux » et elle se serait emballée pour cette machine qui boude le système d’exploitation de Microsoft.

1 février 2008

Bière millésimée


Le cinquième brasseur mondial, le danois Carlsberg, s’est lancé dans la bière grand cru, un millésime à 270 euros la bouteille, décorée d’une lithographie originale.
« Je me suis demandé il y a deux ans pourquoi ne pas faire une bière exclusive, unique et en nombre limité comme pour le vin avec ses bonnes années et ses millésimes », a expliqué le concepteur du projet Jens Eiken, expert en « bières spéciales » de Carlsberg.
Baptisée « Jacobsen Vintage No.1. 2008 », clin d’oeil à l’année en cours, cette édition qui compte 600 bouteilles, a été fabriquée dans les caves datant de 1847 du fondateur de Carlsberg, J.C. Jacobsen.
Elle est de type « Barley Wine », un breuvage brun et fort, né en Angleterre au 19e siècle.
« C’est comme un champagne ’vintage’ (élaboré à base de grands crus et de premiers crus) qui peut vieillir dix à quinze ans alors que la bière classique se conserve pendant un an au maximum », affirme M. Eiken.
Mûrie six mois dans de nouveaux fûts de chêne de France et de Suède, à base de blé et de houblon, cette bière artisanale, titrant 10,5 %, dégage « des arômes de vanille, de caramel, de chêne fumé, de Sherry et Madère, qui lui confèrent une personnalité exceptionnelle », affirme le brasseur.
Selon lui, son prix n’est pas exorbitant, « car il a fallu presque deux ans pour développer cette bière » dont le processus de fabrication est « coûteux ».
« La bouteille vide, avec une lithographie originale de l’artiste danois Frans Kannik, avec quatre motifs différents de la mythologie nordique relatant Sif, la femme aux cheveux d’or de Thor, coûte à elle seule 500 couronnes ».

Cheeseburger en conserve


Leclerc et les industriels

Les centres Leclerc ont mis leur menace à exécution en annonçant jeudi qu’ils allaient retirer de leurs rayons le 1er février six articles très connus de grandes marques, en accusant les industriels de leur imposer des tarifs trop élevés.
Les centres vont retirer la boîte de 12 fromages La Vache qui rit (de Bel), un produit d’entretien Ajax (Colgate-Palmolive), des crèmes anti-rides (L’Oréal et Nivea), un sirop Pulco (Orangina) et un gâteau Brossard (Saveurs de France).
Selon Leclerc, les industriels ont proposé des hausses de tarifs  pour ces produits allant de 18,29% à 20,63%, au cours des derniers mois.
«Les six articles emblématiques sont retirés le 1er février de nos magasins. Ils y reviendront quand les fournisseurs se seront engagés à ce que ces produits n’augmentent pas plus que la moyenne de leur gamme», a déclaré à l’AFP Michel-Edouard Leclerc, patron des centres éponymes. «Une centaine d’articles sont sur la sellette».

Grève dans la grande distribution

Selon la CGT, à l'origine, avec FO et la CFDT d'un appel à la grève pour le pouvoir d'achat, 80% des enseignes sont touchées. Le patronat évalue quant à lui à 2% le taux de grévistes.
Chez Carrefour, la direction a comptabilisé des grévistes dans 100 hypermarchés sur 226. Chez Champion, 17 supermarchés étaient touchés sur 1.030, et les grévistes étaient au nombre de 170, selon la direction.
Chez Monoprix, la direction a comptabilisé 150 salariés qui ont débrayé ou se sont mis en grève, sur un effectif de 20.000 salariés. Dix magasins sur 300 ont été touchés par le mouvement.

Danger aluminium

Sujet explosif abordé hier sur France Inter. Isabelle Giordano l’animatrice de l’émission “Service Public” a fait tomber un tabou. Celui d’une eau potable de qualité et neutre sur le plan sanitaire. Or selon une poignée de scientifiques et quelques études, Il semblerait qu’il existe une relation entre la présence d’aluminium dans l’eau potable et les risques de développer la maladie d’Alzheimer.
En 2000, l’étude PAQUID menée par une unité de l’INSERM sur les départements de la Gironde et de la Dordogne concluait que selon le taux d’aluminium dans l’eau potable (mais inférieur aux normes européennes), on pouvait avoir deux fois plus de risque de développer la maladie d’Alzheimer. Le risque, Henri Pézerat, éminent toxicologue, directeur de recherche honoraire au CNRS, souhaite le limiter. Comme de nombreux toxicologues, il demande que l’application immédiate d’une division par 4 de la norme sur le taux d’aluminium dans les réseaux publics d’eau potable. En pointe dans ce combat, le scientifique écrivait déjà en 2004 : ” Plusieurs études épidémiologique, dans six pays différents, ont conclu à une augmentation notable de l’incidence de la maladie d’Alzheimer en relation avec une concentration trop importante de l’aluminium dans l’eau de boisson. Des alternatives techniques existent, notamment comme à Paris où la société des eaux a recours à une désinfection par des sels de fer plutôt que du flocalu. Le problème étant bien que nous ne sommes pas tous égaux devant l’eau du robinet selon la zone de distribution où l’on habite. 

Source : Natura Vox

Les Malins du Midi

Le procès de Pierre Meneton fait figure de symbole. Attaqué par les industries salines pour avoir dénoncé les méfaits de l'excès de sel dans les aliments et la désinformation à laquelle se livrent ses opposants, son combat fait figure de symbole pour nombre de combats «citoyens».
Hier, devant le tribunal de grande instance de Paris, à l'ouverture de son procès, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées pour affirmer leur soutien au chercheur de l'Inserm. Ils profitent de l'occasion pour dénoncer les pressions dont sont victimes les «lanceurs d'alertes» sur les dérives agro-alimentaires.
Parmi eux, Gille Lemaire, ancien secrétaire national des Verts et faucheur volontaire. Sous une pancarte «Informer n'est pas diffamer», il milite pour que «ces lanceurs d'alertes ne soient plus poursuivis et, au contraire, reconnus comme des gens qui remplissent leur rôle de citoyen».
Dans la salle de la 17e chambre d'audience du tribunal, sur le banc des accusés, outre Pierre Meneton, le rédacteur en chef et un journaliste du magazine «TOC», dans lequel le scientifique a commis ses déclarations.
Face à eux, des industriels du sel, notamment les Salines de l'Est et les Marais salins du Midi - que le procureur a heureusement renommé d'un lapsus «les Malins du Midi», provoquant les rires de la salle, toute acquise à la défense. 
Dans le public, le Professeur Patrick Vexiau, chef du service de diabétologie à l'hôpital Saint-Louis et secrétaire national de l'Association française des diabétiques (AFD). Avec son association, il soutien le combat de Pierre Meneton car «ce procès est le procès de la surdose de sel qui est l'une des principales causes d'hypertension. Or, 60 à 70% des diabétiques souffrent d'hypertension.» 
Il milite pour que la prévention soit mise en avant, «sinon, nous allons droit vers une catastrophe sanitaire. Il faut que les pouvoirs publics prennent conscience de ces risques et fassent pression, par la loi, pour que l'on ait une réelle information sur ce que l'on mange, dans la pub et sur les étiquettes.» Il rappelle enfin que «90% du sel que l'on mange est du sel caché, dans les aliments, et pas le sel que l'on rajoute à la maison».
Alors que le procès s'embourbe dans certains détails procéduriers, une gracile jeune femme en profite pour s'interroger sur l'opportunité de la plainte des industriels. «Je ne comprends pas leur action. Qu'ils gagnent ou qu'ils soient déboutés, ils vont mettre sur la place publique un débat qu'ils sont sûrs de perdre médiatiquement.»

source : Libé

31 janvier 2008

Pesticides indécelables

On ingère bien plus de pesticides qu'on ne croit. Le nombre de pesticides ingérés par les consommateurs est nettement plus élevé que ce que les tests alimentaires réalisés en laboratoire ne peuvent laisser penser, car nombre de ces pesticides sont totalement indétectables, affirme Greenpeace en citant deux laboratoires de Bade-Wurtemberg (sud-ouest de l'Allemagne) et de Bavière (sud). L'organisation écologique réclame l'interdiction de ces pesticides impossibles à détecter, estimant que « la santé des consommateurs est mise en jeu ». Les meilleurs laboratoires chargés de surveiller la production de fruits, de légumes et de céréales peuvent au mieux détecter moins de la moitié (600 sur 1.350) des pesticides utilisés dans l'agriculture à travers le monde.

Dark expérience

Jérôme Barbereau, chef cuisinier du restaurant montpelliérain La Menèstra, remet à sa sauce un concept qui fait fureur : dîner dans le noir complet.
Sur réservation, une trentaine de fins gourmets prend place aux Beaux-Arts dans une mezzanine plongée dans l’obscurité totale : briquets et portables confisqués, fenêtres voilées, lustre rouge masqué. La spécialité du chef ? Les macarons au foie gras, incontournables. Les saveurs salées sont préparées à la façon des pâtisseries, en toute subtilité.
Muni de ses lunettes infrarouges avec zoom intégré, Didier Rouillard, responsable de l’établissement assiste les petits et gros mangeurs dans leur dégustation. Tant pis s’il voit rose pendant deux heures, après son service, l’ambiance conviviale réchauffe les cœurs.
Le repas terminé, les lumières s’allument. L’équipe dévoile le menu et en surprend plus d’un. Certains confondent la viande et le poisson. L’expérience suscite le développement des sens de manière ludique et nous fait retrouver le goût simple des bonnes choses.
Pour Marie-Eve Leclair, spécialiste en neurobiologie, lorsque nous mangeons, nous stimulons notre mémoire visuelle. Le goût et l’odorat ne sont pas toujours très développés. Il arrive donc parfois que l’on confonde deux aliments bien connus. Tous nos repères s’envolent : pas seulement la vue, mais aussi l’espace, le temps. On parle plus fort pour combler un vide. C’est aussi désinhibant. Parfois cela peut être embarrassant : pendant le dîner, un fournisseur de vin n’a pas su reconnaître le rouge du blanc.

La Menèstra
4 rue Bernard Délicieux
Quartier des Beaux-Arts
34000 Montpellier
04 67 79 52 51

Jungle trader

Les chimpanzés ne s’engagent dans un troc qu’à condition de pouvoir en retirer un bénéfice immédiat, n’accumulent pas de biens et ont un sens peu développé de la propriété, selon une étude américaine. 
« Les chimpanzés pratiquent le troc pour échanger des articles de valeur plus faible afin d’obtenir des biens de valeur supérieure (à leurs yeux), et non l’inverse », ont constaté des chercheurs américains, au terme d’expériences effectuées sur deux groupes de ces singes vivant dans des conditions différentes. Tous les chimpanzés participant à l’expérience se sont montrés prêts à céder leurs carottes, un aliment qu’ils n’apprécient guère, contre des raisins, qu’ils adorent. En revanche, ils « ont montré plus de difficultés à entreprendre l’échange attendu lorsque les aliments avaient (pour eux) des valeurs plus proches », expliquent les chercheurs.

30 janvier 2008

Pirates

La Cour européenne de justice a tranché. Les FAI ne sont pas tenus de fournir aux ayants droits les noms et adresses des internautes pirates comme c'est par exemple la règle en Grande-Bretagne. Cette décision a été prise dans le cadre d'un conflit opposant l'opérateur espagnol Telefonica à Promusicae, une association de producteurs de musique et de films. Cette dernière avait trainé Telefonica en justice pour avoir refusé de lui remettre des informations personnelles d'internautes soupçonnés de piratage. Selon la Cour luxembourgeoise, la loi européenne n'impose pas aux FAI de communiquer ces informations sur demande directe des ayants droits. Les Etats membres sont ainsi libres de légiférer en la matière.

Le viagra des gamers

Améliorer son score personnel, augmenter sa concentration, accroître ses réflexes… Les exigences des «gamers» se font de plus en plus insistantes. 
Le résultat? Une pilule censée accroître les performances. Baptisé FpsBrain, ce produit a été conçu «pour faciliter la communication entre les cellules du cerveau, et pour accélérer l’assimilation de l’oxygène», Les adolescents pourraient être réellement séduits par les promesses de ce nouveau produit dopant, garanti sans tremblements ni flash de la vision.  La nouvelle circule déjà sur les sites de jeux vidéos consultés par les ados.
Les fabricants recommandent toutefois de ne pas en consommer plus de deux pilules par jour.

iPhone

Selon un nouveau rapport issu par Toni Sacconaghi de Bernstein Reseach analysts, un million d’iPhones parmi les 3,75 millions vendus ont été débloqués afin de les rendre compatibles avec des opérateurs réseaux “non-officiels”. 
Le million d’iPhones débloqués représente pour Apple une perte de revenus de $400 millions. 
Mais n’oubliez pas un iPhone débloqué ça marche sauf quand cela ne marche plus.

source : techcrunch

29 janvier 2008

Haute défintion

Après avoir perdu il y a quelques semaines le soutien de Warner Bros, Toshiba observe que ses ventes de platines HD-DVD ont chuté dramatiquement, tandis que les ventes de lecteurs Blu-Ray de Sony (format HD concurrent), dopées par les bons résultats récents de la Playstation 3, progressaient nettement.
Pendant ce temps au Royaume-Uni, la chaîne de magasins Woolworths a décidé de retirer de la vente non seulement les lecteurs HD-DVD de Toshiba, mais aussi les films, estimant que le Blu-Ray avait gagné la partie.
Nous nous attendons à ce que le format Blu-Ray ait gagné la guerre des formats auprès du grand public d’ici la fin de l’année, explique l’analyste Hiroyuki Shimizu chez Gartner.

Société générale

Nous sommes les gardiens....

L'Euro responsable

Selon un sondage TNS Sofres pour l'association "Lire la politique",  57% des Français citent d'abord l'euro comme la raison qui explique le mieux la baisse du pouvoir d'achat. Parmi les mesures proposées par le gouvernement pour faire face à cette baisse, 66% des Français jugent que le développement de l'intéressement des salariés dans les entreprises aura "plutôt un effet positif." Les Français attendent aussi un effet positif de l'encadrement de l'augmentation des loyers,   la défiscalisation des heures supplémentaires et le rachat des jours de RTT.
Enfin, une très large majorité souhaiterait une diminution des taxes sur les carburants et la TVA, une baisse des charges sur les salaires et de l'impôt sur le revenu et une augmentation du SMIC et des minima sociaux.
A noter que la multiplication des périodes de soldes rend les Français beaucoup plus sceptiques, puisqu'elle est souhaitée par seulement 28% des sondés.

28 janvier 2008

Manger bouger

Cinquante-et-un établissements de Wallonie et de Bruxelles ont obtenu le label « Manger bouger », qui récompense leurs efforts pour promouvoir une nourriture équilibrée et l’activité physique. Les 51 écoles se sont engagées à encourager leurs élèves à manger des repas et des collations sains, par le biais de la cantine notamment. Elèves et professeurs ont été sensibilisés à l’importance de varier les repas, à privilégier les fruits et les légumes et à préférer l’eau aux boissons sucrées. De même, pour obtenir le label, les écoles ont dû élaborer un projet d’établissement impliquant tant les élèves que leurs parents. Le label « Manger bouger » est le fruit d’une collaboration entre les ministères de l’Enseignement, de Promotion de la santé et du Sport de la Communauté française pour lutter contre l’obésité chez les enfants. En 20 ans, l’obésité infantile a augmenté de 17 pc en Belgique. Actuellement, 19 pc des 9-12 ans présentent un surpoids et 10 pc des adolescents sont obèses. Voir vidéo.

Source : AFP

Nudistes dans les nuages

Les vacanciers allemands, amateurs de nudisme, pourront en juillet prendre l'avion dans le plus simple appareil, a annoncé un voyagiste d'Erfurt (est), précisant que le pilote et les hôtesses garderaient leurs uniformes. "Dans l'ancienne RDA, le naturisme était une manière très appréciée de passer les meilleures semaines de l'année, explique Enrico Hess, le patron du tour-opérateur "OssiUrlaub". Les naturistes pourront, dès vendredi, réserver une place sur le vol prévu pour l'occasion: un aller-retour dans la journée du 5 juillet prochain entre Erfurt (sud-ouest de l'ex-RDA) et l'île d'Usedom, en mer Baltique. L'aventure, facturée 499 euros par personne, est limitée à 50 amateurs de "FKK" ("Culture du corps libre"), la dénomination allemande du naturisme. Source : AFP

"gros nudiste"
Olivier Morin
huile sur toile
2006 

27 janvier 2008

Bien cuit

L'agence de communication croate Bruketa & Zinić a conçu et réalisé pour Podravka, la plus grande entreprise alimentaire de l'Europe du sud est, un rapport annuel d'activité plutôt croustillant.
"Bien Cuit", c'est le nom du rapport, se présente sous la forme d'un livre aux feuilles blanches dont l'encre sympathique réagit à la chaleur, après avoir cuit en papillote au four à 100 degrés durant 25 minutes, révélant alors textes et images.

Killing music

La précédente loi (DADVSI) contre l'échange gratuit d'oeuvre sur l'Internet n'a rien donné? Le gouvernement s'apprête à tenter une deuxième tentative: le projet de loi antipiratage des oeuvres culturelles sur internet, né de l'accord signé le 23 novembre à l'Elysée, sera déposé au Sénat "au tout début du printemps", a annoncé la ministre de la Culture Christine Albanel, dimanche au Midem à Cannes. 
"La Haute autorité sera saisie par les créateurs dont les oeuvres auront été piratées", a-t-elle expliqué. 
"Elle commencera par envoyer aux pirates des messages d'avertissement, a-t-elle poursuivi. Si le pirate récidive, l'autorité prendra alors des sanctions adaptées: la suspension de l'abonnement internet, puis sa résiliation assortie d'une interdiction de se réabonner pendant une période déterminée". 

Bombe tirelire

Un fabricant de jouets japonais a inventé une tirelire qui explose et disperse toutes ses pièces de monnaie si son propriétaire oublie de l'alimenter.
La «bombe tirelire» est destinée à contraindre ses utilisateurs à épargner, affirme son créateur, Takara Tomy. 
Le jouet s'allume, s'agite et émet des bruits s'il ne reçoit pas de pièces au bout d'un certain temps.
«Si son propriétaire continue à l'ignorer, la tirelire bouge violemment et son couvercle s'ouvre pour disperser à la ronde son contenu.


Indian pale ale

26 janvier 2008

Magic citric

Dans le jardin de Manabu Fukushima pousse un arbre étrange qui produit une salade de fruits composée de 11 variétés de citriques. Le citronnier âgé d'une  trentaine d'années produit, entre autres, des dekopon, oranges hassaku, iyokan, amanatsu et des banpeiyu, une variété de pamplemousse. 
Tout a commencé il y a quinze ans lorsque ce jardinier de 71 ans, résident à Onga dans le district de Fukuoka, a greffé son citronnier avec des plants de citriques parce qu'il voulait faire pousser plus vite ses citrons. Depuis le nombre de variétés produites ne cesse d'augmenter. Selon lui, une greffe réussie permet de produire des fruits au  bout de trois ans. "En plus, c'est rigolo" affirme en souriant Manabu Fukushima.

Molib


Molib vous permettra bientôt de connaître en situation les stations vélib les plus proches et même les disponibilités. Voir la vidéo de démo. Cette application est développée grâce au kit de développement (SDK) d’android, le système d’exploitation de Google et peut déjà être téléchargée. Elle s’appuie sur l’application de Google Maps qui possède une fonction de GPS par triangulation. Elle repère votre emplacemente et vous signale les stations les plus proches ainsi que leurs disponibilité. 

25 janvier 2008

Le droit de savoir

L'état de  Pennsylvanie vient de gagner une bataille contre Montsanto. La multinationale américaine spécialisée dans la biotechnologie tentait de faire interdire l'étiquetage du lait de vache élevées aux hormones de croissance, les fameuses rbST, bST, BGH ou rBGH, interdites en Europe et au Canada. Pour Monsanto il n'y a pas de différence entre le lait de vache bio et celui des vaches traitées afin de produire plus de lait et plus longtemps.  
Le Département de l'agriculture de Pennsylvanie a finalement décidé que les consommateurs avaient le droit de savoir. "C'est une victoire pour la liberté d'expression, le libre marché et l'agriculture durable a déclaré Michael Hansen, un scientifique du "Consumer Union, éditeur du "Consumer Reports". La Pennsylvanie n'est pas le seul état qui mène ce combat. Les états de Washingtown, Missouri et Ohio ont décidé à leur tour d'examiner la question. 
La société Montsanto est principalement connue pour avoir conçu le terrible "agent Orange" utilisé durant la guerre du Viêt Nam, mis sur le marché le célèbre herbicide Roundup, ainsi que les graines génétiquement modifiées pour résister à ce produit (Monsanto est un leader dans le domaine des OGM).